Aperçu

          À l’heure actuelle, le son surround existe depuis plusieurs années. Les formats classiques, 5.1 et 7.1, ont fait le bonheur des installations home cinéma et cinéma. Maintenant que l’immersion du spectateur commence à passer par l’image avec l’ultra haute définition et la 3D, le moment est arrivé de vous présenter l’audio 3D Haute Résolution à forte capacité d’immersion. Ainsi, depuis quelques temps, on entend parler du Dolby Atmos, de l’Auro 3D, du DTS : X…

          Ces nouveaux formats d’écoute sont le résultat d’une nouvelle approche dans la réalisation du mixage d’une oeuvre audiovisuelle. Le but recherché est de pouvoir placer le spectateur en plein centre de l’action, de l’événement de façon à lui transmettre des émotions et des sensations au plus proche de la réalité. Pour cela, il a fallu repenser complètement la façon de travailler. Une nouvelle manière de mixer a alors été développée, le mixage en orienté objet. Et c’est dans ce sillon que s’incère le nouvel outil mis au point par Fairlight, le 3DAW.

         

          Retrouvez notre partenaire ici

 

« L’ Orienté Objet ? Qu’est-ce donc ? »

          Le principe de base est assez simple, il s’agit tout simplement de s’affranchir du nombre d’enceintes du format d’écoute final et de considérer vos différents éléments audios (bruitages, paroles, musiques…) comme de simples objets sonores. Il faut ensuite les placer/déplacer où bon vous semble dans la pièce où est situé le spectateur, le tout en rapport avec l’image observée au même moment. Des métadonnées de placement/déplacement sont alors enregistrées constamment lors de la phase de mixage grâce à un encodeur. Ensuite, lors de la diffusion, ce sera le travail du décodeur de replacer les objets sonores dans l’espace 3D en fonction du nombre d’enceintes installées, constituant ainsi l’espace sonore tridimensionnel recherché.

 

« D’accord, mais comment fait-on ? »

          Pour le moment, pas de précipitations, les réponses à vos questions viendront par la suite. Ce document à pour but de vous présenter les outils qui vous permettront à votre tour de comprendre puis de travailler en audio 3D Haute Résolution.

          Contrairement à ce que certains initiés pensent, l’audio 3D n’est pas simplement, une fois de plus, l’ajout d’enceintes supplémentaires. En effet, même si dans « audio 3D » il n’est pas clairement stipulé « Haute Résolution », tous les formats audio 3D utilisent des signaux discrets, c’est-à-dire des signaux sans compression. Nous sommes donc en présence d’une très grande plage de dynamique et d’une bande passante bien plus large que celles utilisées dans les précédents formats dits immersifs. Autrement dit, le son est bien plus beau.

          Il existe, de nos jours, différents outils permettants de réaliser le mixage dit orienté objet. Ils sont plus ou moins complexes et demandent un investissement qui porte à réfléchir. Sachant cela, Fairlight_la fameuse marque, inventeur de l’enregistrement numérique sur disque dur, très présente sur le marché de l’enregistrement haute qualité professionnelle_propose un environnement très abordable et facile à mettre en oeuvre : le 3DAW (3D Audio Workspace).

 

« Quel est l’intérêt du mixage orienté objet mis à part pour les blockbusters hollywoodien ?»

          De nos jours, le producteur est obliger de financer plusieurs phases de mixage, dont chacune d’elle est destinée à un mode de diffusion : Blu-Ray, DVD, TV, VOD, Streaming… Ceci implique un coût et une perte de temps innacceptable.

          Avec le mixage orienté objet, ce même producteur se mettra à sourire car il ne devra financer qu’une phase de mix, car c’est la destination qui fixe le nombre de canaux. Afin que tout le monde comprenne bien l’enjeu qui se joue ici, voici un exemple :

          Martin est un geek, il possède un home cinéma en conséquence qui est équipé en 7.2.6 soit 7 enceintes surround, 2 enceintes grave et 6 enceintes in-ceiling (au plafond). Martin a beaucoup de chance, car il possède les moyens de vivre sa passion de façon optimum.

          Frédéric, quant à lui, loue un appartement de 17m2 dans le 18ème arrondissement de Paris qui lui coûte chaque mois 600 euros sans les charges. Il s’est donc tourné vers un système logitech 5.1, acheté sur internet, dédié à l’informatique et qu’il a installé dans son unique pièce.

          Le mixage orienté objet sera entièrement compatible avec ces deux installations. Ce sont elles qui décideront en temps réel des canaux à utiliser. Ainsi Frédéric pourra à minima découvrir dynamique, spatialisation et audio Haute Résolution, bien supérieurs aux anciens formats 5.1 et/ou 7.1 sur le même système d’écoute. Quant à Martin il pourra vivre pleinement l’expérience de l’audio 3D c’est-à-dire sa forte capacité d’immersion en plus des caractéristiques partagées avec Frédéric.

          Bien entendu, les salles noires sont d’ores et déjà équipées d’installations permettant de profiter pleinement des capacités de l’orienté objet.

 

          Autrement dit, un seul mixage pour toutes les diffusions.

 

« Un mix, plusieurs formats de sortie »

          Il s’agit là d’une véritable philosophie tenue par Fairlight. Ainsi, le 3DAW vous permet de vous concentrer sur la création d’un mixage qui vous correspond sans avoir à penser au format de sortie.

 

Autres Domaines

          Seulement l’utilisation du 3DAW ne se limite pas à la production du 7e art. On peut imaginer une multitude d’utilisation d’un tel outil, comme les concerts, le sport ou la télévision ce qui serait un pur régal avec l’UHDTV. Prenons le sport par exemple, avec l’orienté objet et plus particulièrement le 3DAW on pourrait envisager de choisir son point d’écoute : être dans la peau de Zlatan, Hamilton ou Djokovic offrirai une nouvelle vision du sport.

         

 

Monitoring

          Maintenant que nous cernons mieux ce qu’est le mixage orienté objet, voyons ce que Fairlight met à notre disposition.

          Il est important de pouvoir écouter les objets que l’on souhaite placer/déplacer. Pour cela, Fairlight a conçu une matrice de monitoring simple et intuitive pour vous permettre de gérer au mieux votre projet, à votre façon, sans avoir à se prendre la tête avec de la technique pure. Fairlight pense que le mixage doit rester un art majeur dans la réalisation audiovisuelle.

          Le 3DAW supporte la quasi totalité des formats d’écoute existants. En effet, vous avez la possibilité de choisir n’importe quel format fixe connu : mono, stéréo, LCR, 2.1, LCRS, LCRSS, 5.1, 5.1 SMPTE, 7.1, formats customisés. Mais également la plupart des formats en orienté objet connu: 7.1.2, 7.1.4, 9.1.4, 22.2…

          Afin de profiter de toutes ces subtilités, une interface de monitoring dédiée a été développée, vous permettant de faire vos réglages et ainsi configurer votre écoute comme vous le souhaitez. On parle ici du B-Chain Processor, c’est le coeur du 3DAW.

 

 

          Il s’agit d’une interface personnalisable, qui propose de switcher entre 9 configurations d’écoute différentes. Vous choisissez les configurations que vous voulez voir apparaître dans cette fenêtre. Vous pouvez également définir des groupes de solo, des groupes de mute... Les réglages des différentes configurations ne sont pas fixes, et ne dépendent que de votre volonté (EQ, Trim…)

       Pour résumer, ce gestionnaire de monitoring vous permet de choisir des formats d’écoute jusqu’à 24 canaux, qui sont entièrements personnalisables.

          Une fois votre mixage terminé, Fairlight vous permet d’exporter votre travail dans tous les formats audio 3D existants actuellement: Dolby ATMOS, Auro 3D, DTS : X/ MDA…

 

« Nous cernons bien la gestion du monitoring, à présent. Et si nous nous intéressions au panoramique ? »

          Maintenant que nous avons vu la section monitoring, passons aux contrôleurs panoramiques 3D. Le PANNER :

 

 

          Il s’agit d’un enregistreur de panoramique 3D qui se présente sous la forme d’une fenêtre de panoramique comme le montre l’image suivante. Il a pour fonction la gestion, l’écriture et la lecture du panoramique 3D.

          3D Panner permet de visualiser la position exacte de chacun de vos objets, ainsi que leurs réglages respectifs. Il est extrêmement simple de définir des trajectoires, à l’aide de coordonnées. Il est, par conséquent, très facile de faire se « promener » un son selon vos envies.

          Comme nous l’avions vu plus tôt, des métadonnées sont nécessaires pour coder l’emplacement et le déplacement de nos fameux objets audio.

          C’est pourquoi le 3DAW génère deux types de métadonnées. Le premier type ce sont ces métadonnées de placement/déplacement qui sont enregistrées avec les automations dans votre système. Le second type, complémentaire au premier, ce sont ces métadonnées qui sont transmises en temps réels au moteur de lecture du 3DAW qui les assemble avec leurs objets respectifs.

 

« Et comment paramètre-t-on ces placements et déplacements d’objets ? »

          Tous les paramètres que contrôle le 3D Panner sont pilotables par tous les contrôleurs présents sur le marché. Que ce soit à la souris, au trackball, au Joystick ou n’importe quel système de pilotage 3D existant. Les réglages proposés par le 3DAW sont les suivants (dans l’ordre de haut en bas) :

  • Rotate : Permet de faire tourner l’objet à 360°,
  • TILT : Permet de régler l’inclinaison de votre objet,
  • Spread : Pour les objets multi canaux comme la musique, le réglage du Spread vous permet de contrôler l’expansion de votre objet,
  • Divergence : Permet de régler la largeur de votre objet (en 1D ou en 2D),
  • Down-Up : Permet de régler la position de votre objet sur l’axe Y (haut-bas),
  • Front-Back : Permet de régler la position de votre objet sur l’axe Z (avant-arrière),
  • Left-Right : Permet de régler la position de votre objet sur l’axe X (gauche-droite),
  • BOOM : Permet de régler le niveau de votre LFE.

          Le 3D Panner existe dans les formats VST et RTAS afin que le 3DAW soit universel et qu’il s’intègre partout. Il est donc compatible avec tous les autres DAW (Digital Audio Workstation = Station Audionumérique), pouvant acceuillir ces formats, comme ProTools, Nuendo, Pyramix, LogicPro, Ableton Live…

 

          Dorénavant, nous avons de bonnes notions dans le mixage orienté objet. Plus vous expérimenterez l’immersion avec l’audio 3D Haute Résolution, plus vous aurez d’objets, et donc ils demanderont plus de concentration sur leur manipultation et leur gestion.

          Fairlight en est conscient, et a donc développé un nouvel outil de mesure qui vous permet de mieux visualiser chacun de vos objets, leur localisation précise: Le Space View Metering.

 

 

          Les informations données par cette fenêtre sont les suivantes :

  • Nom de l’objet,
  • Position de l’objet dans l’espace 3D (point jaune dans notre image),
  • Une ombre au sol qui donne une idée plus précise de la position de l’objet,
  • Taille de l’objet qui renseigne sur la position de l’objet dans la profondeur,
  • Le niveau de chaque objet dans le mix via le Bar-Graph derrière le nom.

 

          Nous avons bien compris ce qu’apporte et ce que permet le 3DAW en matière de mixage orienté objet. Afin d’être très efficace dans le contrôle de ces différents paramètres, Fairlight a aussi développé des outils de commande universel montage/mixage en audio 3D Haute Résolution.

 

Xynergi / XCS

          La première surface de contrôle que nous allons voir est un classique aujourd’hui de l’univers Fairlight : le Xynergi/XCS.

 

          C’est l’interface de commande au centre de toutes les surfaces de contrôles Fairlight. Il est doté d’un clavier universel, pourvu de touches constituées d’ecrans HD couleur, permettant en un instant d’afficher toutes les fonctions liées à un menu.

          Présent dans l’EVO, console de postproduction de Fairlight, celui-ci sert de commande pour l’ensemble de logiciel et notamment pour le panoramique déjà implémenté dans Fairlight avant le 3DAW. Il n’est donc pas étonnant que celui-ci permette également de contrôler le 3D Panner. Notamment grâce à ses potentiomètres rotatifs, il s’adapte parfaitement aux réglages du 3D Panner que nous avons vu plus tôt.

 

 

          Conjointement, l’appareil de commande qui est mis en avant par Fairlight pour contrôler le panoramique 3D est le Leap Motion. Il s’agit de contrôler le placement/déplacement de vos objets par un simple mouvement de votre main.

 

 

          Vous pouvez ainsi régler la position, le spread, la rotation, la divergence… Pour rendre cela possible, le leap Motion utilise AirPan. Il s’agit de l’outil qui permet l’utilisation du Leap Motion au sein du 3DAW.

           Fairlight va encore plus loin et intègre des écrans tactiles à sa console de postproduction sonore, l’EVO. Leur grande précision nous permet de les utiliser comme contrôleur du 3DAW, au même titre que toutes les autres surfaces de contrôle présente sur le marché.

 

« Un mix, plusieurs formats de sortie… »

          Une fois votre mixage terminé, il ne vous reste plus qu’à préparer vos exports dans les formats que vous souhaitez :

          Pour les formats fixes, il s’agit de faire un export classique, autrement dit ne pas changer vos habitudes pour exporter un 5.1 ou un 7.1.

          Pour les formats en orienté objet la procédure dépend du format. Par exemple pour un export en Dolby ATMOS, il vous faudra utiliser l’outil Dolby prévu à cet effet, le RMU. Le 3DAW envoie les metadatas à l’encodeur Dolby et c’est ensuite à lui de fabriquer l’export final.

          Pour ce qui est du MDA, format développé par DTS, le 3DAW est en mesure d’exporter directement le mixage dans ce format.

          Enfin, pour un export en Auro 3D, il vous suffit d’avoir le software Auro-3D d’installé sur votre machine. Ainsi Fairlight communique directement avec le software Auro-3D pour créer un export au format Auro-3D mais aussi pour pouvoir écouter l’export que vous faites au sein du logiciel Fairlight.

 

 

          Pour finir, et être totalement transparent sur les possibilité du 3DAW, il est possible d’utiliser ce programme avec votre station de mixage (Nuendo, ProTools…) multipliant ainsi les configurations possibles.

          Travailler en orienté objet permet de s’affranchir des limites du mixage traditionnel (nombre d’enceintes limité, travail sur un plan uniquement horizontal…). Pourtant il ne s’agit pas non plus d’oublier ces formats qui sont présents dans beaucoup de foyers et de salles noires. Tout l’intérêt est de proposer une autre façon d’écouter, d’élargir les possibilités de création grâce à des formats de plus en plus immersifs, tout en restant compatible avec les infrastructures existantes afin de faire la transition entre les formats d’écoute fixes et les formats en orienté objet, autrement dit, un mix, plusieurs formats de sortie…

          Fairlight va dans ce sens, et même plus loin en proposant des outils permettants de mixer de cette façon et qui sont très simple d’utilisation, très intuitifs. L’orienté objet devient alors une méthode accessible, il ne tient qu’à vous dorénavant d’exploiter cette technologie et pourquoi pas de proposer de nouvelles applications. Il ne faut pas oublier que les outils ne sont là que pour vous permettre de créer, ce que nous écouterons demain ne dépend que de ce que vous en ferez.

Présentation 3DAW

 

 

3DAW avec AirPan

 

 

3DAW et Dolby ATMOS

 

 

3DAW

  • Fabricant : Blackmagic Design Fairlight
  • Modèle : 3DAW
  • Produits apparentés

    EVO

    EVO

    Station de postproduction audio modulable, complète et inégalée..

    Xynergi

    Xynergi

    Système de postproduction audio ultime, complet et flexible..

    EVO.Live

    EVO.Live

    Console de Live ET de Postproduction..